Le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle depuis Madrid

Au cours de l’histoire, le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle a été le premier élément de l’ossature du vieux continent. La découverte du tombeau du premier apôtre martyr a représenté un point de référence vers lequel pouvait converger la pluralité des conceptions de différents peuples déjà christianisés, mais alors en manque d’unité.

Conscientes de l’importance que revêtait le fait de posséder une relique telle que les restes de Saint-Jacques le Majeur, les monarchies espagnoles ont activement collaboré au succès du Chemin. Le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle a été indissociablement lié à la culture, à la formation et à l’information. Lorsque l’on parlait, prêchait, contait, chantait, sculptait ou peignait sur le Chemin, cela touchait toujours davantage de personnes et davantage de lieux. Grâce à son influence sur l’art et la littérature, Compostelle, tout comme Jérusalem et Rome, se transforma en objectif de la société chrétienne, particulièrement à partir du XIème au XIVème siècle. Le Chemin, phénomène de pèlerinage jacobin, devint un foyer catalyseur de toute la société chrétienne.

Parcours

Madrid rejoint la route jacobine. À 670 kilomètres de Saint-Jacques de Compostelle, 77 d’entre elles parcourent la région madrilène. La voie Madrilène démarre de l’église capitoline de Saint-Jacques, située sur la place du même nom, derrière celle de Ramales, en plein Cœur du Madrid de Los Austrias. Puis les pas du pèlerin se dirigent vers la place de Las Comendadoras, en passant par la porte de l’Hôtel Ópera à Cuesta de Santo Domingo.

C’est dans le couvent de cette église que s’armaient les chevaliers de Saint-Jacques, le plus puissant des Ordres militaires espagnols. La route se dirige vers Tres Cantos, à 23 kilomètres de la Puerta del Sol, se poursuit jusqu’à Colmenar Viejo puis s’avance sur 15 kilomètres jusqu’à Manzanares el Real, pour monter jusqu’à Matalpino ; elle grimpe ensuite jusqu’à Navacerrada et Cercedilla.

En montant pendant cinq kilomètres depuis la chaussée romaine présente à cet endroit, l’on parvient au port de la Fuenfría, à 1 790 mètres d’altitude, sur les terres de Guadarrama. Au total, 77 kilomètres.

Depuis un grand Couvent madrilène jusqu’au château de la Renaissance des Ducs de l’Infantado, à Manzanares el Real, sans oublier les pâturages, rouvraies et chênaies.

Photographies du Chemin de Saint-Jacques de Compostelle depuis Madrid.

Laissez-Passer

Le laissez-passer est une sorte de carnet du pèlerin. Il est exclusivement remis à ceux qui effectuent le pèlerinage de Saint-Jacques à pied, à vélo ou à cheval. Il peut être obtenu à la Cathédrale de l’Almudena, à l’Église de Saint-Jacques ou auprès de l’Association des Amis des Chemins de Saint-Jacques de Madrid. Il est généralement remis peu de temps avant le départ, pas un ou deux mois à l’avance. Le DNI ou le passeport ne sont pas nécessaires. À l’Hôtel Ópera, il vous sera tamponné en tant que pèlerin à votre passage par la ville de Madrid.

Réservez ici votre chambre à l’Hôtel Ópera et ayez le éprouvez de dormir en plein Chemin de Saint-Jacques de Compostelle au Cœur de Madrid.